[impact] Free-ride écolo ?

Moi habituellement je serai rentrer dans la discussion, mais ce qui me connaisse savent ma façon de penser ! En tout cas j’aime beaucoup l’humour de josélafrite

Dans ce type de sujets, personnes n’a raison, personnes n’a tord ! Alors pourquoi pondre des pages et des pages de conversation alors qu’au final on aura pas plus avancé !

Moi ce que j’en dit c’est de profiter de la manière qui VOUS soit la plus rationnelle et en phase avec vous même de votre pratique ! Puis arrêter ces pseudos débats qui mènent nul part puisque comme les Maya l’ont dit c’est votre dernière saison de ride !!!

C’est le Troll Award ou bien ?

Comme précisé plus haut, cet article n’avait pour but qu’informatif, et pas un départ de débat.
C’était juste pour dire « voila : ça existe »

Une étude ça sert à quoi : observer et décrire. Parfois apporter des solutions. Les mettre en œuvre, plus rarement.
On sait tous que les cancers ont augmenté après Tchernobyle, que les dérèglements climatiques c’est nous (et encore…) mais si ce ne sont pas 2 pélots du laboratoire X qui l’affirment, le pouvoir public n’entend rien. C’est tout, c’est juste une question de crédibilité.

C’est pas bien d’avoir des idées et des avis sur tout, plus on en sait, moins on en sait (je vise personne, c’est général) et c’est bien qu’on nous rappelle qu’on n’est pas les mieux placés en terme d’écologie. Ce type d’étude sert aussi à ça.

Pour ce qui est de l’impact sur la montagne, je n’en aurai plus quand je me casserai vivre ailleurs, donc on fait au mieux avec nos moyens et on ne s’empêche pas de profiter de la montagne.

Arvi les gens!


[modeHS on]
(bip) Pas d’accord ! :)Je pense que le forum est un espace de discussion libre et même si certaines discussions ne semblent pas constructives aux yeux de certains je pense qu’elles ont tout de même lieu d’être parce qu’on est sur snow-fr maintenant si on veut pas de réaction faut pas poster
[modeHS done]

oui je m’en suis rendu compte mais j’avais tellement quoté que j’ai eu la flemme d’éditer, je t(autorise à supprimer mes citations du post vu que t’es modo.

pour en revenir au topic c’est moins l’article que le post de Josélafrite (je me suis vengé en bouffant une bonne partie de ton espèce ce soir avec de la mayo ) qui a fait réagir en fait.

Mais non voyons, je laisse tel quel, il n’y a ni insultes ou autres quolibets, une mésentente voir une mauvaise compréhension c’est tout, et puis ça fait partie de la vie du forum, si chacun d’entre nous éditais les post ne lui convenant pas, le forum serai une longue suite de pages blanches

on pourrait peut-être combiné ce topic à celui-

Rico, réagir c’est pas troller…

De toute façon quoi qu’on fasse on aura toujours un impact sur l’environnement. A des degrés divers (que l’on peut influencer d’ailleurs) certes,mais il y en aura.
Les animaux vont s’adapter. Si on exagère pas,si on transforme pas ces rides (qui représentent au final un très faible pourcentage du nombre de skieurs en station) en autoroutes ils survivront. Après c’est sur que c’est facile de dire « c’est à l’autre de s’adapter »,mais perso quand je sors d’une rando en pleine montagne,seul avec la nature, je fait plus attention aux gestes du quotidien qui peuvent influer sur la dite nature. Peut être qu’au final on s’y retrouve ?

(Et qu’on vienne pas nous dire que rider en station est plus écologique )

mode Troll on ? allez…
Il n’y a plus rien d’écologique dans une station. Je trouve Mountain Wilderness dur de penser qu’une station est un espace écologiquement perdu et Mountain Rider classe de faire des actions en faveur de ces espaces, mais une station n’est rien de plus qu’un impact (énorme) sur la nature.

C’est pas perdu complètement, ça reste un espace vert, et il faut continuer d’y faire attention, mais pour la faune comme les tétralyres, on ne peut pas vraiment améliorer la situation… Surtout dans les stations qui sont des pâturages ou des pistes de VTT l’été.

Par contre, on peut prendre d’avance l’évolution de la randonnée et préparer des espaces protégés dans des coins qui ne sont pas encore des autoroutes à collants-pipettes.

Moi ça me fait plutôt rire cette histoire de HP qui turait la faune et la flore, car la réalité le HP fait pas grand chose, le vrai problème c’est le truc qu’on utilise forcement, les télésièges, tire-fesses et compagnie. Ça oui ça défigure la montagne et dune violence a toute épreuve. Pour ce qui est de notre snow + notre poids pose sur de la peuf de 1m de hauteur, la faune en prend pas un Pete, par contre la dameuse de plusieurs tonnes qui appui bien lourdement sur le sol et tous les jours, pour le coup oui, c’est violent pour la flore.

Donc oui les pistes sont très dangereuses pour notre eco système, par contre le hors piste pas du tout a par si vous surfer sur l’herbe, dans quel cas vous vous trompez de saison. Surtout qu’en HP on préfère faire ses propres traces, donc quid de l’enfoncement de la neige. Il faudrait surtout que les stations arrêtent de s agrandir, car en tant quhabitant de la Savoie ça me désole, de voir mon paysage si défigure, apres j’en profite de ses stations dou l’hypocrisie. Bref un débat sans fin, apres quand je vois les glaciers recule a cause de nos abus, ça ça m’inquiète car qui dit recul des glaciers, dit moins d’eau et pour nous snowboarders dit également moins de peuf.

Toi, ça se voit que tu n’as pas participé l’été à un ramassage de détritus laissés par les skieurs/snowboardeurs/randonneurs de l’hiver. J’en ai fait un avec mes enfants cet été à Flaine, on y sort des bennes entières !!!

Ricoshek> oui il y a des abrutis qui en HP jete des détritus. Mais ces abrutis ne s’arrêtent pas au HP et souvent dans les campagnes de ramassage comme tu as fait, les endroits qui sont pollues sont en priorité les pistes, ensuite viennent les contours de piste, et ensuite seulement et loin derrière les HP.
Et crois moi je n’ai pas besoin de faire ce ramassage pour m’en rende compte je connais un paquet d’eleveur, dont certains qui mettent leur bêtes en station, et l’état est lamentable, mais clairement ce sont encore les pistes qui remporte la médaille d’or, apres ce qui est chiant c’est qu’il y a des gens pour ramasser sur les pistes comme toi, et surtout les éleveurs eux mêmes, mais en HP il y a très peu de bête, donc des éleveurs qui ne vont pas la bas, et les ramasseurs non plus. Apres le nombre de personnes qui font du HP est tout de meme minime. Apres si tu me parle du HP en bord de piste ou dans la station, plutôt d’accord, mais c’est pas forcement ce que j’appelle du HP.

Apres encore une fois des abrutis, qui trainent parmis nous, ceux qui jettent des trucs, ce sont les meme qui jettent sur la piste ou encore sur la route par la fenêtre de leur voiture,… Et un plastique jeter par la fenêtre s’envole et va dans la montagne, on ne peut pas accuser les freerider de cela, ce sont juste de bon gros abrutis.

pourtant c’est loin des pistes, l’article est du mois dernier sapaudia là il s’agit de randonneurs

mont-blanc-trois-tonnes-dechets

EDIT : en fait ce que je veux démontrer c’est que la pollution est proportionnel à la présence de l’humain. Et tu n’as pas tort, sur les pistes on est servi mais ça n’empêche pas qu’il y en a aussi dans les endroits éloignés des pistes.

Tu mets le doigt là où ça fait mal, car si cela ne représente que 6gr de détritus pas personne, à l’échelle de masse c’est énorme, bon ok ici sont présents également les câbles etc… qui ne peuvent-être attribués aux seuls randonneurs, mais tout de même, cela donne à réfléchir sur l’impact global que représente la surpopulation ! Certes cette pollution d’objet métalliques est avant tout une pollution visuel, elle n’engendre pas de désastres écologique, à contrario, leurs fabrications et acheminement oui, mais je te l’accorde, cela donne vraiment à réfléchir …

Mais on s’éloigne du sujet initial me semble t-il qui était la mise en place d’espaces protégés ciblés afin de mieux faire cohabiter l’Homme et ses activités ( et non l’activité Humaine, nuance) avec la faune, la flore !!!

Sapaudia, depuis combien de temps vis-tu en montagne?

On y retourne shagya

sujet camptocamp 1 2 3

Merci Rico, c’est tellement plus constructif ainsi, surtout que Camptocamp sont à des lustres des écololo des villes…

La vache, quelle mauvaise foi. Si jamais je te répondais sur le même ton que celui utilisé dans ton message, tu le prendrais mal et le topic serait fermé en peu de temps.

Mais citer la spéculation financière est juste parfaitement ridicule, juste bon à entretenir le cliché du rider anarchiste. Si ton voisin fait une connerie, ca légitimisme la tienne? Je pense pas.

D’ailleurs tu nous montres que t’as même pas lu l’article, en disant qu’ils devraient proposer des solutions, alors que dès le premier paragraphe on peut lire:

Sur quoi te bases tu pour affirmer qu’ils survivront? As tu assisté à l’étude, ou une compétence particulière dans le domaine? Je te demande cela sans aucune animosité aucune, simplement tu as l’air tellement sur de toi, or l’article indique le contraire.

D’ailleurs, ca veut dire quoi « rider en station n’est pas plus écologique »? Je veux dire, avec quel instrument mesures tu l’écologie? Ca me rappelle le débat sur le diesel.

  • Le diesel est plus écologique
  • Ah bon, pourquoi?
  • Il émets moins de CO2.
  • Mais le CO2 n’est pas un gaz polluant, seulement un gaz à effet de serre.
  • Quand même.
  • Et puis, le diesel émets du NOx et autres gaz nocifs pour la santé.
  • Oui mais bon, quand même.

Les stations, c’est un peu comme les zones balnéaires. La faune a déjà été chassée. Le mal est fait. Et il est concentré. De plus, tout est mis en œuvre pour réduire l’impact écologique (énergie verte, recyclage, etc.).

Par contre, rider hors piste, est une intrusion dans un environnement préservé. C’est une réalité. J’aimerais juste un peu d’honnêteté, que les riders reconnaissent l’impact du freeride, sans se défiler lâchement.

Celui qui prends tout les jours sa voiture, il le dira « oui je pollue et j’assume ». Ou « oui je pollue, mais j’essaye d’utiliser d’autres moyens de déplacement ».

Pourquoi le rider serait incapable de dire « oui je ride hors piste,je suis conscient de mon impact sur la nature- Mais j’essaye de minimiser celui-ci ». Ou alors, à en lire certains ici, au moins « oui je suis conscient de mon impact, mais j’en ai rien à cirer ». Au moins, la démarche est plus honnête que « oui mais la spéculation financière c’est mal » ou « oui mais en station, c’est pas écologique non plus ».

d’un autre coté on est 7 000 000 000 d’humains sur terre aujourd’hui ça fait de moins en moins de place…

Pfu… C’est toujours décevant ces histoires. A Saas-Fee ou aux Diablerets, on voit souvent des déchets par terre en bas du park. Y’a des gens mal éduqués quand-même.