[SKATE] [INFO] Histoire du Skateboard

Histoire du Skateboard

Le skate: Apparu dans les années 60 en Californie puis dans d’autres villes d’Amérique ce sport a été crée par des surfeurs, qui eurent l’idée de fixer une planche de surf sur des patins à roulettes afin de ressentir d’autres sensations de glisse sur la terre ferme. Tout a commencer en descendant simplement des pentes sans réaliser de figures puisque le but étant la recherche de la glisse pure.

Très vite, certains “casses-cou” tentèrent des figures dangereuses (très old-school). Très rapidement, la planche à roulettes à eu un succès phénoménal et des milliers de planches ont étés fabriquées et commercialisées.

Dans les années 70, la mode de la planche à roulettes avait gagné le monde entier et de plus en plus de jeunes de toute l’Amérique se mirent à inventer de nouvelles figures mais le style était encore loin d’être définis et acquis (l’aspect vestimentaire et le matériel n’ont pas d’importance). Les skateurs se cherchent et tentent de trouver une image adaptée à leur nouvelle discipline surtout que la majorité des skateurs viennent du surf.

Les vêtement étaient très moulants: shorts de foot, petits T-shirts fluos et Converse All Star aux tons bien "fun"et bien évidemment, toutes les protections aux couleurs fluos et portés par-dessus les vêtements (bref, ils avaient l’air de clown). De plus, les figures n’étaient pratiquement pas développées (le ollie est apparu dans les années 80, inventé par Alan Ollie) et les lieux utilisés étaient les pools (piscines en béton, préalablement vidées de leur eau) et les grandes rampes.

Il y a eu 3 vrai “pionniers” du skateboard: ce fut Tony Hawk, Rodney Mullen et Mike Vallely. Cependant, ce sport était très dangereux car beaucoup de skateurs se blessaient, ce qui eu pour conséquence le passage d’une loi considérant le skate comme trop dangereux, bruyant et dérangeant pour les piétons et automobilistes. C’est ainsi que sont nées toutes les interdictions que l’ont peut encore voir un peu partout dans les villes (du style:" interdit aux planches à roulettes").

Le premier championnat officiel mondial a eu lieu en 1977, à Long Beach en Californie. Les premiers pros et le phénomène d’attraction de la Californie (les années 80) Dans les années 80, plusieurs skateurs sont devenus des pros, mais c’est également dans ces années que le skate fut considéré comme un sport de délinquants et que la mode de la “planche à roulettes” eu un déclin . En effet, c’est un style plus hardcore qui s’impose.
Durant cette période, il y a eu aussi beaucoup d’Européens qui sont allés s’installer en Californie et plus particulièrement dans la banlieue de Los Angeles (à cause du climat, de la plage et du beau temps…). Le street était en pleine effervescence. Peu de temps après, les sponsors sont apparus ainsi que les grandes compagnies telles que World Industries (fondée par Rodney Mullen et Mike Vallely), Powell, Santa Cruz ou Airwalk. En 1990, le nombre de pratiquants diminua progressivement dans la plupart des pays.

Au milieu des années 80 (environ 1986/87): Il y eu une grande avancée dans la discipline, le style se radicalisa et les tricks prirent de l’ampleur. Il y avait alors 2 catégories de skateurs:

  • les skateurs “fun” qui ont un peu évolués côté vestimentaire (toujours les couleurs flashantes mais les fringues s’élargissent).
  • les skateurs habillés de la même façon (les couleurs fluo en moins), mais qui écoutent du hard rock, boit de la bière, et porte le phénomène “trasher” à son apogée, ce qui ternit l’image du skate.

Mais très vite, la première catégorie tend à disparaître. Les skateurs ont définitivement jeté leurs protections: on préfère le sang et les croûtes. Les cheveux sont portés longs et gras. Les skateurs sont principalement vêtus de shorts cargo, jeans déchirés de partout, tout pour accentuer le côté rebelle. Ceci dit, il y a un grand progrès dans les tricks et le street subit un essor incroyable. Les skateurs découvrent enfin toutes les possibilitées qu’offre le mobilier de la rue (marches, barres, bornes d’incendie, trottoirs, poubelles…), ce qui élargit considérablement les possibilités de tricks.

La mode est aux ollies, boneless, no comply, weelings et autres sauts en banks… Ca va durer ainsi jusqu’en 1990/91, pour ensuite évoluer encore: les tricks sont nettement plus techniques comme les flips, late flips, late shove-it, pressure flip, 3-6 flips et flippy tricks. Cependant, le flat commence à prendre une grande importance et la mode rebelle s’efface peu à peu.

Le style évolue de plus en plus… Le milieu est devenue plus strict, voire sectaire vers 92.On passe du old school au new school. Tous les tricks sont faits avec beaucoup de technique et les skateurs old-school de la vague trasher sont montrés du doigt: les skateurs new school se foutent de leur gueule et les qualifient de bourrin. C’est une période clé pour le skate… Les tricks sont réalisés en nollie, switch… Le style vestimentaire a encore changé: maintenant les pantalons sont portés très large et découpés en bas (pour mieux voir les chaussettes), les chaussures sont les Gazelle d’Adidas, les Puma et les Airwalk One. Les roues, elles, deviennent de plus en plus petites, ce qui fait qu’il est quasiment impossible de rider des surfaces trop rugueuses.

Cependant, beaucoup de riders arrêtent le skate étant donné que la technicité ne laisse pas de place au plaisir de rider. Le skate flirte alors trop avec l’underground et se coupe du grand public, ce qui n’est pas forcément très bon pour l’image et la popularité du skate. Entre 93 et 96, le manque de skateurs se fait sentir : moins de public, moins de sponsors, de moyens et d’évènements. Le skate est en crise… Mais, certains old schools, reviennent à la chargent et créent leurs propres marques, du style hardcore.

Et là aussi, le style de skateur change encore, sans pour autant délaisser la technicité. Tous les flips et rotations doivent être décollés le plus haut possibles et replaqués en l’air. Les gaps, oubliés depuis longtemps, reviennent à la charge. L’intolérance diminue envers les old schools et se font de plus en plus respectés étant donné que le style East Coast a remis à la mode certains tricks old-school tels les boneless… Le style vestimentaire est désormais clean et hip-hop. Les jeans baggy sont portés bas et pas extra larges. Cependant, les styles diffèrent suivant les pays, par exemple au Canada, la mode est plutôt au punk…

voilà j’espere que vous réussirez à tt lire

Sources

Edité par SnowKhanExcellent topic. ça se passe de commentaires ! Désolé pour le ménage mais je préfère que ça reste simple et propre ![](http://www.snow-fr.com/uploads/old_smileys/thumbsup_45810.png) Edité par CantolucheCombiné avec le sujet de A1, en complément ![](http://www.snow-fr.com/uploads/old_smileys/wink.gif)

bon Bewis, désolé, ton sujet sur l’histoire du skate est en fait trés bien. Pour les dates, y’a rien d’officiel, tout se discute et est affiare d’interprétationje retire donc mes propos sur ce sujet. (par pour les tricks et le choix du matériel par contre, j’y reviendrait, modérément je vous rassure !) Je propose donc juste un complément sur l’évolution du skate en France. On est une équipe maintenant, tu vois, tout s’arrange.

**fin 1800 / debut 1900 : les premiers engins roulant se rapprochant du skate, dérivés des caisses à savons, apparaissent déja en France… comme quoi ca fait un bail…

**fin des années 50 :les tous premiers surf avec des roulettes sont expérimentés par de jeunes surfeurs californiens de manière trés artisanale.

Plus officielement en 1962, le surfeur californien Mickey MUNOZ, en l ’absence prolongée de vagues, installe des roulettes sous une planche pour « surfer le bitume ».

Arnaud DE ROSNAY introduit la 1ère planche à roulettes en France en 1963. Les premiers articles paraissent dans la presse et cette mode s ’appelle le « roll-surf ».

En 1965, imités par une centaine de surfeurs du Sud-Ouest, Arnaud De Rosnay et son frère Joël organisent les 1ers Championnats de France à Hossegor.

En 1966, l ’engouement gagne la Capitale et, au Trocadéro sont organisés les 2èmes Championnats de France. Mais la « petite planche » tombe dans l ’oubli bien vite.

Du roll-surf au skateboard

Deux Californiens, Franck NASHORWORTHY et Bob BAHN, créent la roue en « uréthane » qui apporte silence et sécurité. En 1973, le Roll-surf devient Skateboard.

En 1974, ce nouveau sport est reconnu par le ministère de la jeunesse et des sports et rejoint la Fédération Française de Surf.

Agrément et développement

La Fédération Française de Surf reçoit l ’agrément ministériel « Skateboard » le 27 décembre 1977.

En 1978, la Fédération compte 6500 licenciés. Les médias, le show business et les marchés profitent du phénomène Skate. Les disciplines prépondérantes sont le slalom, le saut en hauteur et le free style.

Les années noires

1980, le Skateboard connaît de nouveau des années noires : la pratique disparaît presque totalement par défaut de lieux de pratique spécialisés et par manque d ’encadrement adapté. A cette époque, les 1ères rampes apparaissent sur les côtes californiennes.

Renaissance

En 1987, la pratique a évolué ainsi que le matériel, la sécurité et les structures. Le Skateboard s ’organise et forme une association parallèle.

En 1989, le phénomène Skateboard réapparaît en France (550 000 planches vendues). Une équipe de passionnés a intégré la Fédération Française de Surf pour structurer ce sport et elle crée le Comité National Skateboard (CNS). De nouvelles disciplines se développent en compétition, comme la mini-rampe et le street.

En 1996, le Comité National Skateboard, par obligation ministérielle, se détache de la Fédération de Surf pour rejoindre la Fédération Française de Roller Skating.

C ’est en 1997 que le Comité National Skateboard prend l ’appellation Commission Nationale Skateboard au sein du Comité National Course de la F.F.R.S.

aujourd’hui : toi meme tu sais…

2 be continued…

Edité par SnowKhan: un peu de mise en page ca fait pas de mal

Bravo
Tu m’as appris pas mals de trucs

très bon topic A1 !!!

holà, attention, ne me faites pas trop de compliment, faut pas oublier que je suis un c*$%nard qui vous a chambré d’entrée de jeu !!!

en plus j’me connais, je vais prendre la grosse tete…

Bon ben Bewis mon ptit poulet tu sais ce qu’il te reste à faire

Tu complète ton post initial avec ces infos intéressantes.

Merci à toi A1

T’en sais ds choses !!!

beau « copier/coller »!! nann je plaisante

Sinon cest clair que ca nous en appren beaucoup! vive la culture generale!!

bon topic! thks you

oui trop fun ce topic BRAVO

enorme le topic! big up

il y a un film qui vien de sortir !!! sur l’histoire du skate !!

et c’est « DOG TOWN » , il va tout dechiré

le film qui sort en se moment au cinema est lord of dogtown, produit par un des z boys des debuts, par contre, il faut garder en tete que c’est une fiction inspiré de fait reel.

si vous voulez vraiment decouvrir le skate du tous debut, il faut vous procurer dogtown and z boys qui est un documentaire en dvd realisé par le meme rideur qui produit le film. les images sont d’epoque et font penser que les skateurs d’aujourd’hui n’ont rien inventé et que le niveau il y a 40 ans etais dejà monstrueux.

faite vous plaisir

Quand tu parles des 3 « vrais » pionniers, tu te bases sur quels critères ?
Parce que je ne sais vraiment pas comment tu as pu "oublier"Natas Kaupas

Oui c’est clair niveau pionier, y a plus vieux (et Natas est de la même période)… Stacy Peralta (ancien Z-boys) fondateur avec Georges Powell, de la légendaire marque Powell & Peralta
qui était le sponsor de Hawk, Vallely, et Mullen c’est à dire à la fin des 80’s…alala toute ma jeunesse!

bien joué pour l’histoire
j’ai appris plein de trucs

vous parlez du du passe parlons maintenant du present et meme de l avenir car pour moi le prochain acteur de l histoire du skate ce nomme kilian Martin et si vous ne le connaissez pas je vous invite a suivre sont evolution et surtout l evolution de ses trick soit dit en passant quasi tous inedit sur ses trois vidéo que vous trouverai sans difficulté :

Kilian Martin: A Skate Escalation

[/size][size="2"]Kilian Martin: A Skate Regeneration

Kilian Martin: A Skate Illustration

il a su s inspirer de toute l histoire du skate decrite plus haut et voila regalez vous de ces images

Killian Martin

mieux comme ça , c’est vrai qu’il est costaud, réception en manual sur un pied

C’est un extra terrestre
Il est surpuissant
Même si c’est pas trop le genre de vid que je kiffe, moi j’aime du saut de 15 marches
Mais c’est jolie à voir
+1 killian