Servantes d'affûtage/fartage facile

Pour en finir avec les galères de maintien de boards (ou de skis) sans trop dépenser et sans risques de détériorations du mobilier.
C’est une idée qui me trottait dans la tête depuis pas mal de temps, comment réaliser un maintien de board simple, fiable, facilement transportable et efficace pour l’entretien pendant les séjours ou même à son domicile.
Cela fait un moment que j’ai réalisé ces servantes alors je peux vous donner un retour très positif .
Utilisables sans les fix ou bien justes desserrées , un troisième point de contact central reglable en hauteur afin de s’adapter à tout type de cambres permet de quasi annuler le flèche de la board pendant le raclage.
On peut travailler sur une table comme au sol , un drap posé évitant de les salir .

Pour ma part, hormis les écrous papillon, je disposais de tous les materiaux ce qui fait un prix de revient presque nul, vous aurez besoin de:
4 planches de CP 10mm de 29x17 cm
2 planches de CP 10mm de 22x17 cm
Charnières à piano ou autres , 4 de moins de 14cm de long et 2 de moins 10cm de long .
4 barres de 20 cm de longueur en metal ou en bois dur ou en CP , j’ai mis ce que j’avais, du 13x5mm de section en metal.
8 boulons diamètre 5 mm en 40-50mm de longueur suivant l’epaisseur des barres.
8 ecrous papillon de 5mm
De la sangle avec système de réglage de la longueur.
Des vis à bois pour fixer les charnières à piano.
Dans un premier temps, il faut entailler les 4 planchettes de 29x17cm de 7cm sur les 17cm et d’environ 7 à 8mm de largeur.
La découpe particulière des planches permet aux boulons de ne pas dépasser et ainsi ne pas risquer de percer la housse de transport de la board si on les transporte dedans, j’ai choisi un angle d’assemblage de 90 ° pour les deux servantes fixes, des photos valent mieux qu’un long discours.



3 J'aime

Merci Shagya.
Juste une question: comment fais-tu pour que la board ne bouge pas lors du raclage. Positionnement des servantes au plus près des creux des spatules? Revêtement antidérapant (côté table comme côté board)?
Perso comme je fais tout chez moi sur des trétaux que je leste au besoin il n’y a que le glissement entre la board et le support qui m’exaspère (la flêche ne m’a jamais semblée hyper problématique) du coup ton retour m’intéresse.

Soit tu mets le tail en buté (mur ou une cale de bois maintenue à l’aide d’un petit serre-joints) , ou bien une ou deux pinces type Richat (ou alors celles de mise à la masse d’un poste à souder ) qui se prenent entre la semelle et la servante et lorsque tu arrives à leurs niveau tu les mets sur l’autre servante, ça se fait très bien, je ferais une photo demain.
L’intérêt du point d’appuis central fait que la board ne bouge pas à cause du rebond, c’est plus agréable.
Pour le blocage verticale, il se fait en approchant les servantes vers le centre, l’epaisseur de la board augmentant,elle se coince elle-même, c’est la raison pour laquelle il faut mesurer l’epaisseur de toutes les boards que l’on possède au depart des spatules , ensuite on adapte.

Bien que n’ayant jamais eu besoin de maintenir les boards sur les servantes lors du raclage, je joins photos pour plus de visibilité.

Pinces de type Richa:

Pinces Wolfcraft :

Buté en tail:

J’avais envisagé lors de la fabrication des servantes l’adjonction de bandes de caoutchouc (chambre à air collées sur les surfaces de contacts), mais après les premiers essais j’avais jugé que ce n’était pas d’une nécessité absolue .
Les videos n’étant pas supportées je ne peux les diffuser, il s’avère que la board sans les pinces ou buté en tail est mieux maintenue sans la servante centrale qu’avec mais c’est vraiment minime alors, afin de garder l’action parabolique qui ajoute un maintien naturel, j’ai réglé la servante un centimètre plus basse afin de limiter la flêche et c’est pas mal, il va de soit qu’avec les pinces le maintien est optimal mais somme toute non indispensables .

Voilà, j’espère avoir répondu aux questions :blush:

QReuCk, pour résoudre tes problèmes d’utilisation avec des Tréteaux je te propose de faire comme suit:

Un tasseau maintenu avec deux petites presses qui viennent en buté contre le tréteaux, tu les déplaces sur l’autre lorsqu’elles te gênent.



Pas besoin de lester les tréteaux, une planche posée sur les traverses basses et un pied venant s’appuyer dessus empêche qu’ils ne basculent, simple et efficace.

tip top super boulot… l’avantage sur les étaux tout faits (en dehors du prix) c’est que la au moins ca fonctionne sur n’importe quelle table… alors que parfois on a du mal à bien fixer les étaux…

Super, merci pour l’astuce de la calle en bois contre le nose, je n’y avais simplement jamais pensé alors que c’est tout simple (et bien plus pratique pour le raclage que les pinces).
Pour les pinces, j’utilise des serre-joint, c’est hyper polyvalent comme outil. Ca me sert aussi pour tous les collages/réparation de meubles en bois à la maison (en particulier de mobilier de jardin qui ramasse beaucoup).

Vraiment merci pour cette invention ! c’est génial dés que possible je fabrique :wink:

Top !
J’ai bricolé mon split ce dimanche et sans étaux spéciaux ski/snow c’est quand même vite chiant :

Shagya à l’émission de M6 « mon invention vaut de l’or » :hugs: