[AUTRICHE] Tyrol (Austria)

TYROL (Autriche)

Coeur Montagneux d’un pays passioné par la montagne, le Tyrol autrichien est un territoire à part. Alpinisme jusqu’à 3774m, freeride sur les glaciers, douceur des vallées : toutes les ambiances de l’hiver y sont réunies.



Il était de bon ton d’apprendre a skier sur les pentes du Tyrol dans les années 1970. Certains en ont conservé un style autrichien désuet - chevilles et genoux serrés - qui marque au corps malgré le progrès des techniques alpines. Beaucoup d’autres en ont retenu l’esprit : une neige authentique, pleine, ample et généreuse. D’une façon ou d’une autre, le Tyrol marque les chairs.


Les Autrichiens ont un nom pour qualifier cette région des neiges éternelles, cet espace grandeur nature où l’on peut chausser les planches en maillot de bain sur les glaciers quand d’autres plongent dans les eaux chaudes : « le pays de l’ivresse blanche », en référence au titre du film de leur héros des années trente, Hannes Schneider, le legendaire pionnier du ski.


Avec presque 600 sommets de plus de 3000 mètres, l’autre berceau du ski après le Mont Blanc a en effet de quoi donner le tournis. La glisse est une seconde nature dans le Tyrol, un sport national. A Innsbruck, la capitale régionale, on chausse ainsi les planches pour un rien, à la pause déjeuner ou pour un rapide « 5 à 7 ». Plus en retrait dans les hauteurs, le courrier est parfois livré en raquettes. Aucun obstacle à la montagne, si ce n’est la paresse.

« Le Tyrol honore toutes les neiges », rappelent ici les sportifs : ski alpin et de rando, freeride, ski de fon et luge, snowboard, bobsleigh, raquettes, cascades de glace… Les professionnels du marketing touristique ont trouvé une formule pour qualifier la force d’attraction de la région : « l’activisme tyrolien ». Il faut la brutalité des chiffres et la genérosité de l’accueil des « guest house » toutes illuminées de sapin de fête surchargés, pour en rendre compte : 11 000 km de pistes damées, de tracés pour le ski de fond, de sentiers de promenade balisés, des centaines de classique freeride, des dizaines de pistes de luge… des faces de ouf


On y explore également les nouvelles tendances. Depuis quelques années, ce que les Autrichiens apprécient particulièrement dans la région a pris le nom de « Snowboard Siegel Tirol ». C’est une sorte de drapeau bleu des stations les plus branchées. Le panel en compte 26 dont la qualité est mise à l’épreuve chaque année par un surfeur anonyme qui teste point par point le niveau des prestations.

Morganhorn :

Fiescherhorn :

Tshingelhorn :

Balmhorn :



Rien d’étonnant que le Tyrol ait été choisi à deux reprises pour l’organisation des J.O d’hiver, en 1964 et 1976. La région en a conservé la trace et l’esprit de compétition. Dans la jeune Innsbruck, les futurs champions côtoient les spatules dès la maternelle. Le tremplin, construit pour la première fois en 1925 et rebâti il y a deux ans, accueille le fameux Tournoi International des 4 Tremplins et la plupart des compétitions de la spécialité. Le champion local, Sven Hannawald, y a établi le record planétaire avec un saut à 134.5m. Autres exemples sur les hauteurs : Seefeld accueille des championnats du monde de ski nordique et une coupe du monde de ski de fond. La station de St Anton am Arlberg abrite les championnats du monde de ski alpin.
Plus à l’Est, la belle Kitzbuhel entretient la légende autour de la fameuse Streif qui accueille depuis 1967 la coupe du monde de descente… Au total, plus de cent stations et villages d’altitude vivent ici la montagne avec obsession, parfois même jusqu’aux excès architecturaux, comme dans le quartier Mariahilf d’Innsbruck où les pignons dentelés des toitures s’inspirent des crêtes voisines de la Nordkette… Les tyroliens vous diront c’est pour partager leur trésor qu’ils l’affichent ainsi. Mais dans l’intimité, une légende court sur tous les leurres dressés par les locaux pour détourner le regard des richesses du pays. La réalité est plus prosaique : le quart de la région est protégé en espace naturel et deux parcs nationaux constituent les plus vastes réserves inviolées es Alpes. Une belle cohabitation entre l’or blanc et l’or vert.

Situation géographique :
Le Tyrol est une région alpine divisée depuis 1918 entre l’Autriche et l’Italie. Le tourisme retient l’appelation originale pour le Bundesland Tyrol avec as capitale Innsbruck et le Tyrol oriental autour de Lienz. C’est l’une des neufs provinces de la république fédérale démocratique d’Autriche.

Innsbruck :

Ellbogen :

Sommets nature :
Le parc national des Hohe Tauern constitue la plus vaste réserve des alpes et un abri pour une multitudes d’espèces menacées. La région compte 573 sommets de plus de 3000 mètres d’altitude.

Point culminant :
La Wildspitze à 3774m

Pour des renseignements supplémentaires, où si quelqu’un en veut plus, MP
J’ai même tout ce qui faut pour y aller et y séjourner, ça m’intéresse bien à vrai dire…

Bravo pour ce topic cantoluche!!

Il gfaut vraiment que j’aille rider les pentes autrichienne… depuis le temps que je le dis!!! Quelqu’un est déjà passé pas là-bas???C’eest pas tout proche d ela France… depuis la Suisse c’est déjà plus accessible!!!

Ah vivement le permis!!!

Je suis à fond dedans en ce moment va vraiment falloir que j’aille y faire un tour…

Sympatoch le sujet

Ca a l’air bien joli quand meme!

Ces sommets me rendent ouf…

Ah ouai toi aussi?

hihi sympa le sujet!!

Projet de ouf !!!

La petite ville Autrichienne de Rattenberg, au Tyrol justement , est plongée dans l’ombre de novembre à debut février, le soleil ne parvenant pas à passer au dessus des montagnes. La ville a donc pour projet d’installer des miroirs de deux mètres cinquante, commandés par ordinateur qui devraient capter le soleil sur le versant opposé et le réfléchir sur la petite ville tyrolienne.

Coût estimé de l’opération : Deux millions d’euros.

(ils ont pas mieux à faire avec cet argent non? Asie, SIDA… j’arrête…)

Sources : www.alpmedia.net

ouai, ben sa me donne aussi envie d’y aller !!!

et pi cam meme de rattenberg, c vrai, c abusé, ils pourraient faire quelques choses de mieux avec cet argent …

Edité par Sn0wRid£uzZz Pense à écrire correctement pour le plaisir des yeux merci ! Lit les règles de la section

C’est un bien beau pays que l’Autriche et l’un de ceux où l’accueil est le plus convivial.

J’ai souvenance de raps gargantuesques pris avec de superbes de 2 litres…que des bons souvenirs.

Je n’ai par contre jamais posé le planchon là bas…à essayer…

Petite parenthèse :

Le budget de fonctionnement d’une commune est tiré pour majeure partie de la fiscalité locale et destinée au développement (tourisme/éco/infrastructure etc…) de ladite commune…avant de juger, il faut maîtriser le fonctionnement des institutions…

Oulalaaaaa les paysages de foliee ca donne envi de faire ses marques dessus

Ok Oldschool ! La prochaine fois je réfléchirais avant d’ouvrir ma grande bouche! Et puis, je vais essayer de maitriser le fonctionnement des institutions !!! !

Oh non, ouvre la grande bouche ok

Moi aussi j’aimerais voir la fin de la faim dans le monde, mais tout le cash de la terre ne peut pas y être consacré

Et puis pour ceux qui comprennent et/ou qui connaissent… Le Tyrol a un super hymne international…

Ca donne :

Ich bin so schön,
Ich so toll,
Ich der Anton aus Tyroooooooool

Traduction :

Je suis si beau,
Je suis « super »,
Je suis « le » Anton du Tyrooooool…

M’en fait faut le vivre : ça fait un ravage dans les bals populaires par chez nous et dans les stations suisses aussi.