[REPORT STATION] Leysin / Villars 25.03.17

Salut tous!

J’ai un coup de mou au boulot, alors je vous écris un petit rapport de sortie de hier!

L’objectif était de se faire une session de freestyle intensive pour profiter de la journée de beau annoncée pour hier, avant un dimanche un peu moins chouette, et de toute manière en théorie consacré à préparer du taf. L’idée était aussi de compenser, en terme de sport, la session du samedi précédent, bousillée par une tempête de foehn.

Comme j’ai l’abonnement de saison sur les Alpes vaudoises, je ne cherche pas trop loin, je vérifie les webcams et compte tenu de l’organisation d’un boardercross au travers du park de Villars, je m’embarque pour Leysin. La route est devenue beaucoup plus agréable maintenant que c’est la fin de saison. J’arrive rapidement en station, je peux me parquer près des remontées pour m’éviter un trajet en navette et go départ.

Sauf que, premier mauvais signe : les cabines ne tournent pas, pour cause de vent. Sans me décourager, je prends le télésiège qui part du même endroit et qui permet d’arriver au pied du park.

Sauf que, en arrivant en haut, les indices s’accumulent pour une fermeture de la remontée du park : beaucoup de groupes de débutants sont en train de redescendre, soit en siège, soit en encombrant les petits chemins de rentrée en station. Et en haut du siège, bingo, effectivement, la remontée du park est fermée. La rage. Mais bon, il est environ 11h, on va pas se désespérer.

D’après la webcam, le boardercross de Villars coupe dans la ligne de kicker mais n’a pas de raison d’empêcher d’utiliser les jibs. Et dans tous les cas, ce sera préférable plutôt que les remontées antédiluviennes qui restent ouverte sur Leysin. Je redescends à la voiture et je m’embarque pour Villars. Les routes sont bonnes, on s’énerve pas, et vers 12h15, on est de nouveau en piste. Le vent est moins sensible et les cabines tournent. Là aussi, la foule de janvier-février a fini de nous emmerder et on peut circuler normalement sur les pistes.

Arrivé en haut du siège qui mène au park, la poisse se prolonge : aucun module n’a été laissé en place à côté du tracé du boardercross - qui est en fait un test pour les jeux de 2020. Le boardercross prend une place assez monumentale par rapport à l’organisation habituelle de la station. On va faire le poing dans la poche et au moins se dire que de ce côté-là, l’organisation des JOJ se met en place.

J’hésite un peu sur ce que je vais faire de mes 3 heures de ride. Il reste malgré tout le mini-park pour les débutants avec un kick bleu et deux boxs. La boucle est peu rentable, y compris en tenant compte des bords de piste disponible mais bon, en forçant un peu on peut faire des 5-4, et la neige a fondu autour des boxs, les rendant un peu plus challenge que prévu au départ.

Résultat des courses : 360 fs, bs, cab, switch back. Grabé en fs, bs, cab. J’ai tenté de graber en switch back mais il n’y a pas vraiment le temps de le faire. 540 fs, bs et cab. À nouveau, pour les grabs on peut se gratter, vu le shape minimal. J’ai tenté le fs720 pour rigoler mais ça fait un 630. En box, switch frontboard, des 180 in, etc mais vu la disposition des modules, c’était pas vraiment intéressant à travailler.

Tout ça pour ça.