Pourquoi y font pas plus de stations en haute altitude?

Oui et ils passent aussi beaucoup de temps sur des trampolines et autres centres pour travailler autrement que sur la neige.

Il y a 2 trampolines parks qui vont ouvrir en France, un a Toulouse qui est déja ouvert et un à Lyon.

Je fais un parallèle avec le skydive, le niveau a pris un ÉNORME coup de boost ces 10 dernières années avec l’ouverture dans le monde entier de souffleries qui nous permettent de voler des heures et des heures sans contraintes (météo, pliage de parachute) vs enchaîner des sauts à 4000 m avec une durée effective de travail de 40 secondes par saut.
Je pense que pour travailler la technique perso, les trampolines parks, et même les frigos sont judicieux (et assurément plus judicieux que d’imaginer des stations à 4000 m)

Enfin bon ce post est bizarre, surtout venant de la part d’un gonze qui avoue lui même rider dans son jardin sur sa bosse…faudrait ptet qu’il sorte un peu de son trou le garçon.

Non mais tu reviens à la charge avec tes histoires de scientifiques qui ignorent les changements climatiques passés alors que c’est justememt le job d’une bonne partie d’entre eux : reconstituer le climat passé en étudiant les traces qu’on peut en avoir…

je pense que j’arrive pas a exprimer clairement ce que je veux dire et que je m’embrouille
Pour résumé le climat est en constante évolution, nous sommes actuellement dans une phase de réchauffement et l’homme n’a qu’un impact limité…

c’est toujours intéressant de voir que le climat et particulièrement l’écologie déclenchent autant d’agressivité sur les forums.

Le climat change, certes, mais est ce que c’est cyclique, est ce que c’est l’action de l’homme ? …

tout ce que je sais, c’est qu’il y a bien trop de certitudes sur les prévisions des ‹ spécialistes ›, et ceux qui prennent un chemin différent sont tout de suite stigmatisés, écartés et tournés en ridicule.

en général c’est quand tout le monde pense la même chose que je commence à me méfier.

un article intéressant que j’ai lu il y a pas longtemps sur le sujet, qui remet certaines certitudes en question, sans rentrer dans les théories farfelues :

https://blogs.mediapart.fr/antoine-calandra…nge-qui-arrange

il y’en a un tas d’autres, du plus sérieux au plus fumiste. Ca a au moins le mérite de proposer des approches différentes.

pour en revenir au sujet de départ, skier, et de manière générale faire de gros efforts à plus de 4000, faudra penser à prendre la bouteille d’oxygène.

Merci c est que j essaie de faire comprendre depuis le debut mais que je n arrive pas a dire correctement…

Personnellement, je fais juste une constatation de base…depuis pas mal d’annees on nous dit que les voitures, par exemple, contribuent au rechauffement climatique a cause de leurs emission de C02.
D’ailleurs, on nous le fait suffisament payer avec leur fumisterie de bonus/malus eco.
Des qu’une voiture depasse 100gr, c’est malus et compagnie.
Hors, 100gr de CO2/km ce n’est rien…en fait meme un humain qui court, produit deja plus de 120gr/km
Partant de la, j’ai toujours du mal a les prendre au serieux…
On a qu’a taxer l’air qu’on respire tant qu’on y est, remarque je suis sur qu’on va y venir un jour

Vous pouvez comparer l’impact de différents facteurs sur le climat ici :
http://www.bloomberg.com/graphics/2015-wha…ming-the-world/

Evidemment, c’est un modèle construit par des scientifiques, et si vous pensez qu’ils sont sous le contrôle de la grande conspiration des gens qui veulent vous empêcher d’avoir une très grosse voiture, ça ne vous parlera pas.

Allez tiens je saisi le troll en cours de route (pas toi hein, le sujet en général est un peu trollesque)

Comment être sur de quoi que ce soit en la matière, sachant que les uns et les autres sont financés par des lobbys de toutes sortes, que les uns et les autres ont tout intérêt à faire pencher la balance d’un coté ou de l’autre car leur activité propre en dépend.
Comment avoir confiance en des politiques qui y voient pour certains (euh pas mal en fait) un effet d’aubaine politicien ?

Un autre point aussi qui fait débat c’est les méthodes utilisées sont sujettes à débat et surtout peu détaillées.

Je ne nie absolument pas qu’il y un réchauffement/dérèglement climatique, et que l’homme y soit pour une part importante vu la pression mise sur environnement pars l’activité humaine, mais avoir des certitudes en la matière m’apparaît illusoire.

Quoi?
T’as déjà lu une publi sur le sujet? Je parle d’une vraie, le travail des chercheurs a la source, qui sert de base au GIEC pour etablir une synthese de ces travaux a interval regulier. S’il y a une chose qu’on ne peut pas leur reprocher, ce serait de ne pas detailler les methodes de mesures et de calcul. Et ce que ce soit en paleo climatologie, en climato pure ou en modelisation des impacts des GES. Par contre ce qui est certain, c’est que c’est pas a la portee de n’importe quel quidam de comprendre ces methodes, et surtout pas de ceux qui ont tellement envie de croire que le GIEC est un vaste complot qu’ils preferent ecrire n’importe quoi sans rien verifier.

Donc chacun refuse d’évolué et campe sur ses positions…

Pourquoi le GIEC serait il un vaste complot… personne ne dis ça!!! tu parles de lire une vrai publi!!! Charité bien ordonnée commence par soi même… Il faut voir plus loin que ce que les médias proposent…

Justement, tu tombes mal, j’ai lu des publications scientifiques parce que je m’interesse au sujet. Au passage, quand on te demandes si tu as lu une publi de recherche et que tu reponds il faut aller plus loin que ce que les media proposent, c’est juste que tu n’as jamais lu une publi de recherche. Alors je vais tKexpliquer comment fonctionne une revue scientifique comme Nature: Les chercheurs envoient tous leurs chiffres, les details de tous leur calculs et leur raisonnement, en plus de l’abstract qui en ressort les points clefs, quelques graphique et la conclusion. La revue en question envoit le tout a un certain nombre de références du domaine. Chacun d’aux emet des commentaires et reserves au moindre point qui leur semble discutable, a la moindre imprecision sur les methodes utilisees, ou a la moindre conclusion qui leur semble un peu hative. L’auteur et son equipe ont quelques semaines pour clarifier ce qu’il y a a clarifier puis la revue decide ou non de publier. Ce processus est ce qu’on appel le peer review. Les revues phares dans la recherche n’ont rien de ce que tu appelles « les medias ».
Ce que fait le GIEC regulierement, c’est un rapport de synthese de l’ensemble des publications qui ont passe le filtre des principales revues scientifiques et qui ont un rapport avec l’evolution du climat, que ce soit parce que l’article cherche a ameliorer la comprehension des changements passes, a en determiner les causes, a prevoir les evolutions futures ou a analyser les startegies societales qui se mettent en place ou pourraient se mettre en place en reponse a ces changements.
Maintenant, ceci est MA vision des choses après avoir consulte un certain nombre de sources que j’estime fiables et pas mal d’autres que j’estime non fiable. Pour l’instant, je n’ai jamais eu le niveau scientifique necessaire pour decredibiliser les theses du rechauffement anthropique ou leurs auteurs principaux. Par contre, a chaque fois que je suis tombe sur un climato-sceptique, même en fouillant pas mal le net, j’ai trouve de tres bonnes raisons scientifique de mon niveau de comprehension pour que des voyants rouges s’allument de partout dans mon detecteur interne a grosse tentative de manipulation. Un jour peut-etre je tomberai sur un travail de recherche qui au moins presentera une alternative credible que je ne suis pas capable de demonter moi-meme. Ce jour la, je poserai la question a des personnes de mon entourage bien plus affutees que moi sur ces questions pour voir ce qu’elles en pensent. Pas pour me conformer a leurs opinions, mais pour avoir une seconde opinion. Et je sais comment elles fonctionnent: si ca leur semble credible, elles vont elles aussi solliciter leurs reseau. Et la, on en est déjà au stade du gratin de la climatologie au niveau mondial, alors ton « faut aller plus loin que ce que disent les medias »…
Bon j’arrete la, de toute facon, je prefere que tu ne me crois pas et que tu cherches par toi même.

Crois moi je lis beaucoup!!! Et encore une fois je repète que je ne nie pas le rechauffement climatique puisque c’est un fait avéré!!! Je dis simplement qu’on exagère l’impact de l’homme pour des raisons économiques!!!
Un exemple très simple: alors que chez nous tout le monde s’accorde a dire que le diesel pollue plus que le sans plomb, en Australie (j’ai de la famille la bas) on les incite a prendre ce type de véhicule car ça polluerai moins… ON est bien d’accord que les chercheurs ne pensent pas pareil à l’autre bout du globe a priori!!!

De toute façon je vais éviter de parler de ce sujet: On va quand même se pourrir la gueule parcequ’on a pas le même point de vue sur ce point
Il y en a bien d’autres autour du snow!!!

Le truc avec le diesel vs l’essence, c’est qu’en Europe, on a un problème de particules fines, des trajets en moyenne tres courts (le diesel pollue beaucoup plus sur les 3 premiers km que sur les suivants) et des voitures plutot de taille raisonnable en moyenne. En Australie, la taille moyenne des vehicules est plus grande, la proportion de 4 roues motrices bien plus elevee, l’australien moyen utilise plutot son vehicule pour de longs trajets et ils n’ont pas encore reellement de problème de sante public a cause des particules fines. Il n’y a donc pas necessairement de contradiction scientifique a recommander de passer plutot a plus de diesel en Australie et plus d’essence en Europe. D’autant qu’il y a aussi des raisons economiques a cette recommandation politique. Par exemple, en plus d’importer du brut en Europe, le raffinage sort forcement une part d’essence. En Europe, le besoin en diesel est tel qu’on est oblige de renvoyer de l’essence pas utilisee localement vers les Etats-Unis qui eux nous envoient leur excedent de Diezel. C’était déjà le cas il y a 10 ans et la proportion de diezel dans le parc automobile europeen a encore augmente depuis. Je ne connais pas la situation exacte de l’Australie sur ce point, mais ca ne m’etonnerait qu’a moitie qu’ils soient exportateurs de diezel et importateurs d’essence après raffinage.

Mais tu as raison, revenons en aux stations d’altitude.
Je propose donc le jeu suivant (qui peut etre interessant et qui est dans le theme du sujet d’origine):
Prenez une carte des Alpes avec courbes de niveau (geoportail, google, peu importe) et essayezz de locliser un endroit propice selon vous a l’installation d’une station d’altitude superieure a 1800m en face Nord ou 2200m en face plutot Sud. On verra on ca nous mene mais ca peut etre rigolo de tenter d’imaginer ou pourraient se trouver les logement, les parkings, les remontees, les pistes et la ou les routes d’acces.

Au risque de me faire des enemis parmis les copains randonneurs, je vais jouer a mon propre jeu avec le replat des 7 Laux pour l’exercice, pres du lac de la Motte et du la Carre. Le replat des lacs est suffisamment vaste pour construire logements et parkings. Les lacs peuvent etre un problème, mais ca doit etre faisable.
Pour la route d’acces, c’est un peu hard depuis fond de France a cause de la conduite forcee et de la pente finale, mais peut etre faisable (quelques dizaines de millions?). Pour les pistes, il y a de quoi faire, mais le denivele sur le secteur sera limite a 600m je pense. En equipant le col de Pendet, ou pourrait avoir une bascule sur la combe de belle Etoile, dans laquelle on pourrait aussi equiper vers le col de l’eveque, qui permettrait de basculer au pris d’un applanissement de celui’ci vers la combe du pra. Resterai a Prolonger l’oursiere vers le bas pour remonter les skieurs sur le domaine existant. Total: mini 3 TSD sur les lacs, 2 ou 3 dans la combe de Belle Etoile, 1 nouveau + une prolongation dans celles du Pra. Ca fait doncen gros 6 TS soit environ 40 millions d’euros.
Il faudra aussi investir dans des engins de dammage supplementaires (j’estime minimum 3 rattracks a 2 millions chacun) et probablement quelques Catex pour securiser ces combes pas evidentes.

On va dire que l’immobilier est finance par du loi Madelin donc par des particuliers et des reductions d’impots, mais du coup ce sont les particulier en question qui touchent les revenus locatifs.

Je pense que l’augmentation du cout d’exploitation (personnels de remontees, caisses, dameurs, securite et consommables pour ces activites) couvrira a peine l’augmentation du prix du forfait (passage a 45 euros minimum). Seul l’augmentation de frequentation permettrait donc de generer un EBITDA supplementaire. Problème: A ce prix de forfait, il existe un risque reelle de baisse de frequentation le weekend, au profit des vacances et notamment celles de printemps et de Noel.
Serait-ce suffisant pour rentabiliser un investissement superieur a 100 millions d’euros?
J’en doute un peu, parce qu’avec un forfait semaine a 250 euros, il faut generer 400 000 semaines sur 10 ans hors cout du capital, et hors règlement des problèmes de nouvel usage des espaces.

Bon, ce n’est qu’une estimation a la louche, mais je pense pas que la rentabilite soit garantie même sur ce secteur a la topographie presque ideale et tres proche de routes existantes.

Il faut voir aussi de quoi on parle.

Pour la pollution locale, il est clair que le diesel est un mauvais plan. C’est clairement plus sale. Pour la pollution globale, puisqu’on a en général une consommation moindre, on a moins d’émission de CO2.

Les deux arguments se tiennent.

Maintenant, pour l’idée que le réchauffement actuel n’est que temporaire, et qu’il n’y a du coup pas trop à s’en faire, parce que c’est déjà arrivé par le passé, etc etc, il y a là aussi un développement à faire.

Par exemple pour le cas de la concentration de CO2 :


https://en.wikipedia.org/wiki/Carbon_dioxid…%27s_atmosphere

On est pas en train d’atteindre des records simplement au regard des mesures modernes, mais aussi en regard de ce qu’on arrive à reconstruire des époques anciennes.

Du coup, en effet, selon certains cycles (astronomiques par exemple), on va vers un âge plus froid. Mais ça ne ressemblera pas forcément, puisqu’apparemment la composition de l’atmosphère a beaucoup changé entre temps.

Enfin, en terme de débat : celui-ci n’est jamais clos dans le monde scientifique. Les modèles climatiques sont toujours en discussion et on découvre des nouveaux aspects régulièrement. Un exemple récent :
http://www.nature.com/nature/journal/v361/…s/361520a0.html

Et puis :

Perso ayant fréquenté principalement la tarentaise et la Maurienne, qui sont déjà bien pourvues, je ne vois pas trop ou l’on pourrait crée une nouvelle station par contre je pense que l’on pourrait très certainement agrandir le domaine de Bonneval sur arc (1800-300m)qui a un gros potentiel. En effet il suffirait d’augmenter le nombre de lit et les potentiel des remontées voir de créer des zones freeride. L’enneigement y est bon et l’orientation permet de la conserver longtemps.

Je ne connais pas trop les 7 laux mais j’ai vu que ça ne montait qu’a 2400m et en bas 1350… tu penses pas que c’est un peu bas pour une nouvelle station si on tiens compte des hivers de moins en moins rigoureux?

j’ai oublié d’ajouter qu’il y a peu être une possibilité de relier le domaine de BONNEVAL SUR ARC et VAL D ISERE (je ne connais pas les conditions et les contraintes qui permettent de construire une remontée…)

J’ai pas trop suivi le sujet dont le post initial n’avait ni queue ni tête et dont le développement était un peu laborieux, mais s’il vous plait laissez BONNEVAL-SUR-ARC tranquille!
De toute façon BONNEVAL, c’est nul; il n’y a pas de discothèques, de truc pour les jets-setters et seulement 35km de pistes à l’ombre.
Pas besoin de lits supplémentaires ou de liaison à Val d’Isère. On change rien.
Si « y font pas plus de stations en haute altitude » c’est surement parce qu’on se caille les couilles au dessus de 2000m.

Après on peut aussi imaginer des stations comme zinal ou cauterets…

un village en bas (zinal 1650 ou cauterets 900) et un front de neige plus haut avec accès téléphérique Zinal 2440 ou cauterets 1800, ça permet d’aller haut en massacrant bien moins… et pour les années avec de la neige tu fais une piste qui redescends au village…