[PHOTOS] James Nachtwey

James Nachtwey
Photographe de Guerre

J’aimerais vous parler d’un photographe de guerre qui m’a beaucoup impréssionnée. Lors d’un cours d’histoire de la photo, j’ai pu voir un film : « War Photographer » de Christian Frei, qui concerne ce photographe, il lui est d’ailleur entierement consacré.
Il n’hesite pas à aller au coeur de l’action, pendant que d’autres photographes shootent une fusillade du haut d’un immeuble, James Nachtwey lui est aux côtés des victimes, à decouvert, prenant le risque de recevoir une balle…
Ca m’a beaucoup impressionnée (d’ailleur durant les 96 min de ce film on n’a meme pas entendu une mouche dans la salle) donc je vais vous faire connaitre ce film ainsi que ce photographe hors pair…

**
Biographie de James Nachtwey: (tirée du site de « War photographer »)**

James Nachtwey est né en 1948 dans le Massachusetts, USA. Il fait des études d’histoire de l’art et de sciences politiques au Dartmouth College, l’une des universités les plus prestigieuses des Etats-Unis, avant de se décider pour la photographie. A la fin de ses études, il travaille sur des cargos et comme chauffeur de poids lourds, puis comme assistant d’un rédacteur d’actualités chez NBC à New York. En 1976, il débute son activité de photographe local en Nouvelle Mexique et dès 1980, il s’installe à New York en tant que photographe indépendant.

En 1981, Nachtwey se rend en Irlande du Nord pour prendre des images des troubles, en particulier à Belfast. C’est le début de sa carrière internationale de photographe de conflits sociaux et, surtout, armés. Par la suite, il couvre notamment les guerres civiles latino-américaines des années quatre-vingts, le conflit du Moyen Orient au Liban, en Israël et dans les territoires occupés ainsi les foyers de guerre en Afrique. Il passe de nombreux mois en Afrique du Sud pour documenter la fin de l’apartheid. A plusieurs reprises, il se rend dans les régions chaudes de l’ex-Union soviétique, en Bosnie, en Roumanie, en Tchétchénie. Différents séjours en Afghanistan aboutissent en 1996 à une grande documentation visuelle sur la guerre qui sévit dans ce pays.

Nachtwey souligne: « Mes photos s’inscrivent dans les des archives éternelles de notre mémoire collective. Je sais que les photographies peuvent pousser les responsables à agir. Sans les images de la guerre civile et de la faim en Somalie, personne n’y serait intervenu. Sans les photos de la Bosnie, la guerre s’y poursuivrait peut-être toujours. »

De 1986 à 2001, James Nachtwey a été membre de l’agence photographique Magnum. Son œuvre a été exposée et primée à plusieurs reprises. Ainsi, Nachtwey a remporté deux fois le prix World Press, trois fois la médaille Robert Capra, trois fois l’Infinity Award du Centre international de la photographie de New York. Aux USA, Nachtwey a été nommé six fois photographe de magazine de l’année et il a obtenu la bourse en mémoire d’Eugene Smith.

**Le Film :

« War Photographer » est un film qui suis donc James Nachtwey, une bonne partie des images est prise par une caméra que le photographe avait attaché à son appareil.
Ce film est extrémement touchant, au bout d’un moment ce n’est plus le photographe que l’on regarde, mais ce qui l’entoure… Ce film montre aussi la misère et la soufrrance qui peut y avoir dans ce monde.
Je peut vous assurer qu’aprés l’avoir vu, vous relativiserez sur vos petits problèmes…

Le film a recu plusieurs prix dont un oscar. Il est sortit en 2001


Christian Frei, le Réalisateur

Bref, je recommande à tous de le voir, et ce sera parfaitement normal de verser une larme !

**
Photographies de James Nachtwey :

__
« Chaque minute passée ici, je songe à la fuite.
Je ne veux pas voir cela.
Que vais-je faire: m’enfuir ou assumer la responsabilité
de photographier tout ce qui se passe ici? » __

Liens :

War Photographer
James Nachtwey.com
Fnac.com

Super topic, enfin il y a quelques photos « hard » dont certaines qui me rappellent la Shoa

Très belles photos, il est vraiment au coeur de l’action.

En beaucoup moins « violent », je vous conseille de lire la BD « Le photographe » qui est le compte rendu d’un reportage en Afghanistan durant la guerre (celle d’avant, avec les soviétiques), c’est intéressant.

Vraiment de belles photos…

Tres belles photos…C’est quand meme affreux se qu’il se passe dans les pays … oO

sinO

J’admire ce que font ces gens là

on se rend compte de l’absurdité du monde dans lequel on vit…

C’est vraiment un excellent photographe!
Certaines de ses photos sont vraiment touchantes mais d’autres sont extrèmement tristes…

Bravo à lui quand même!

PS: j’ai aussi lu la BD « Le photographe », très intéressante aussi! J’adore!

waaaa, j’adore. Pas la guerre mais les photos… trop la classe.
Je vais voir si je peu me « procurer » le film

Super magnifiques les photos, même s’il est vrai que certaines sont hard!
Mais sinon super topic super photographe!

Make peace not war comme on dit

Honte à moi, j’ai pas compris ce qu’il se passait sur la photo du mec au pantalon rouge qui fait du freestyle sur le tank .

Je croi qu’il se sacrifi pour les autres en bouchant le trou par le quel va sortir l’obus!

Vu l’état du tank, je pense pas qu’il risque de tirer grand chose.
En plus, tout est désaffecté autour… Je pense juste qu’il s’agit de qqn qui s’amuse autour de ce tank! Et quand on ne peut s’amuser que sur des armes de guerre, c’est que la vie ne doit pas être tous les jours bien belle!

superbes photos ! put*n elle fait flipper celle du gars super maigre a 4 pattes

je pense qu’elle fait flipper un peu tout le monde. Ca me rappelle le film « nuit et brouillard » sur la choa

ya rien a comprendre sur ce genre de photos, si tu captes pas du premier coup d’oeil et ba… faut pas chercher plus loin.
Elle a la classe cet image, à cause de ça

magnifique photo, et superbe article, bravo c’est interessant