[ALPINISME] Patrick Bérhault

**Patrick Berhault
Hommage à un Grand homme

"L’alpiniste français, victime d’une chute mortelle le 28 avril 2004, en Suisse, a marqué l’histoire de sa discipline. Jour après jour, qu’il neige ou qu’il vente, cet homme libre marchait, grimpait, skiait.

  • L’esprit du libre grimpeur
    L’alpiniste Patrick Berhault, 47 ans, a fait une chute mortelle de 600 mètres, le 28 avril 2004, dans le Valais Suisse. Il était parti deux mois plus tôt pour enchaîner, avec Philippe Magnin, les 82 sommets de plus de 4 000 m des Alpes. Ils venaient de gravir le 66e.
    Alors qu’il escaladait, non encordé, l’arête EST du TAESCHHORN dans le valais suisse, une corniche s’est rompue sous ses pieds.

Sa disparition secoue le monde de la montagne.


Au sommet de la barre des écrins

En toute discrétion, Berhault, peu connu du grand public, a marqué des générations de grimpeurs et d’alpinistes. Il avait inventé un style à lui, aussi bien sur les falaises que dans les grandes voies alpines.

Dès 1979 ­ il a 22 ans ­, un article de Libération témoigne de «ce prodige de vitesse», aussi doué pour l’escalade que pour les ascensions hivernales, et qui va faire école. «Aujourd’hui, tout le monde grimpe comme lui, léger, rapide», affirme Jean-Paul Vion, responsable du secteur ski-alpinisme à l’Ensa (Ecole nationale de ski et d’alpinisme) de Chamonix, où Berhault enseignait depuis 1991.

Un prof charismatique mais sans emphase, que ses élèves surnommaient«le Mutant»**. Qui leur apprenait à privilégier le plaisir de grimper plutôt que la performance à tout prix.


Au sommet de l’Eiger

*Son Parcours :

**Himalaya
1980 Pakistan Nanga-Parbat 8125 m-Tentative sur le versant Rupal
1982 Népal Jannu 7982 m-Tentative sur la face nord
1988 Tibet Shisha-Pangma 8046 m-Voie normale
2003 Népal Everest 8850m – Voie Hillary-Tensing
**Andes
1985 Pérou Alpamayo 6000 m-Face sud-ouest
1993 Argentine Aconcagua 6960 m-Face est du glacier des Polonais - première traversée intégrale des arêtes d’ouest en est
**Afrique
1981 Algérie Hoggar Ouverture de nouveaux itinéraires
1992 Tanzanie Kilimandjaro 5895 m-Ascension réalisée en tant que guide avec 5 non-voyants
1995 Tanzanie Kilimandjaro 5895 m-par le Heim-Glacier

**Massifs alpins
Septembre 1991
Traversée complète en solitaire du massif du Mont Blanc par un enchaînement d’itinéraires difficiles. Ouverture d’une nouvelle voie au mont Rouge de Peuterey - Arête intégrale de Peuterey - Pilier Central du Freney. Traversée du mont Blanc et des aiguilles de Chamonix, du Grepon, des grands Charmoz, des petits Charmoz et des aiguilles de l’M.
Août 1992
Avec Fred Vimal, enchaînement, dans la journée, de la super-intégrale de Peuterey : face ouest de l’aiguille Noire - Voie Gervasutti à l’aiguille Gugliermina-pilier central du Freney.
Mars 1996
Première ascension solitaire hivernale de la voie Fourastier à la face nord du Rateau (massif de l’Oisans).
Du 28 janvier au 3 février 1997
Avec Francis Bibollet, enchaînement hivernal dans le massif du Mont Blanc
Face nord des Droites (voie Colton)
Face nord des grandes Jorasses (goulottes Mac Intyre)
Face nord du grand pilier d’Angle (voie Cecchinel-Nominé)
Hyper couloir mont Blanc
Cristal FFME 1998
Du 12 au 18 février 1998
Avec Bruno Sourzac - Enchaînement hivernal dans le massif de l’Oisans
Face nord du Pelvoux (voie Ginel-Pinard). Ouverture d’une variante dans la partie centrale
Face nord du pic Sans-Nom (voie Georges-Russenberger)
Face nord du Coup de Sabre. Ouverture d’une variante importante dans la partie inférieure de la face
Face nord-ouest d’Ailefroide (voie Devies-Gervasutti)
(Nomination au cristal FFME 1998)
Elu par la presse professionnelle de la montagne “Cairn 1998”
Du 27 août 2000 au 9 février 2001
Avec Valérie Aumage, Gaël Bouquet des Chaux, Patrick Edlinger, Patrick Gabarrou, Philippe Magnin. Traversée de l’ensemble de l’arc alpin, de la Slovénie à la Méditerranée (Menton), en réalisant au passage les ascensions de 22 grandes parois ayant marqué l’histoire de l’alpinisme.
Prix spécial du Sénat 2002, nomination au piolet d’or, lauréat du “8 d’or” du Club Alpin Français
Du 10 février au 5 mars 2003
Avec Philippe Magnin - Voyage glaciaire, mixte et rocheux dans l’envers du Mont Blanc (versant italien)
Enchaînement des 8 couloirs de glace séparant les 4 piliers du Brouillard et les 4 piliers du Freney : versant Brouillard (Brouillard givrant, Cascade Notre-Dame, Hypergoulotte, Hypercouloir), versant Freney (Abominette, Fantomastic, Freneysie Pascale, Cascade du Freney). Puis enchaînement des 8 piliers rocheux de l’envers du Mont Blanc : versant Brouillard (pilier Gauche, pilier Rouge, pilier Central voie Jones, pilier Droit ou pilier Bonington), versant Freney (pilier Sud, pilier Dérobé, pilier Central, pilier Nord).
Cristal FFME 2003


*Livres
1986 “Les Gestes de l’escalade” avec Bernard Giani, Ed. Glénat
2001 “Encordé mais Libre”, Ed. Glénat
2001 “Le grand voyage alpin”, Ed. Glénat

*Films
1979 - “Voie Express”, Laurent Chevallier
1980 - “Overdon”, Jean-Paul Jansen
1980 - “Nanga-Parbat”, Laurent Chevallier
1981 - “Over Ice”, Jean-Paul Jansen
1981 - “Oversand”, Jean-Paul Jansen
1981 - “Devers”, Laurent Chevallier
1983 - “Paroi en coulisse”, Laurent Chevallier
1985 - “Histoire de l’Alpinisme”, Bernard Choquet
1985 - “Pirates” (doublage), Roman Polanski
1987 - “La chance de grimper”, Bernard Giani
1987 - “Métamorphoses”, Bruno Soldini
1987 - “Météores”, Guy Meauxoone
1989 - “Grimpeur étoile”, Laurent Chevallier
1990 - “Fortune Express” (doublage), Olivier Schatzsky
1992 - “Les voies de l’équilibre”, Pierre Ostian
1998 - “Premier de Cordée”, Edouard Niermans
1998 - “La grande crevasse”, Edouard Niermans
2001 - “La grande cordée”, Gilles Chappaz
2003 - “Dans la voie”, Thomas Salvador

"En montagne, Patrick Berhault se régalait. On entendra longtemps sa voix douce, son accent niçois, son sourire généreux dire cette vérité. Alpiniste solaire, il n’avait pas d’autre secret. Il le disait en 1979, dans sa première interview. Grimper, écouter son corps, faire cent tractions sur les bras chaque matin, se donner à la montagne, il faisait ça par plaisir. Il l’a redit à Jean-Michel Asselin, rédacteur en chef du magazine Vertical, le matin du mercredi 28 avril, à 4 400 mètres d’altitude, sur l’arête des Mischabel (Suisse), dans sa dernière conversation téléphonique. Une blague, un éclat de rire avant de couper le portable. Deux heures plus tard, Philippe Magnin a vu le corps de son compagnon de cordée plonger dans le brouillard."

Hommage a lui…

" La mort est quelquefois un châtiment ; souvent c’est un don ; pour plus d’un, c’est une grâce. " Sénèque
Un énormeeee big up à tous les grimpeurs! et guides de montagne

Yeh j’avais déja lu ce topic…

Sincèrement, Bravo Patrick… !!

Impressionnant quand même…

Très bel hommage miss, et merci de m’avoir fait découvrir ce grand alpiniste

Un hommage à la hauteur de l’homme…

R.I.P

La mort est quelquefois tout un art de vivre…

Bel hommage c’est en se rappelant que l’on oublie pas merci miss encore et toujours excellent sujet

Encore un homme qui part trop tôt!!

Et hélas, encore un exemple que la montagne ne pardonne aucune faute!
Alors avant de se croire apprenti expert des montagnes, réfléchissez bien, car quand ont vois des hommes aussi expérimenter disparaître dans un milieu qu’il connaissait mieux que leurs salon, c’est une nouvelle preuve du caractère imprévisible de la montagne.

**Big respecta un homme d’exception qui a fait et fera toujours rêvé tout une génération d’alpiniste.

R.I.P Patrick